UV cancérigènes : les cabines de bronzage ne seront pas interdites

Publié le 30/07/2009

Jusqu’alors considérés comme « probablement cancérigènes », les UV des cabines de bronzage viennent d’être classés cancérigènes par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC - l’agence cancer de l’OMS). Les dermatologues ont salué la décision de classer les UV au niveau premier du risque (cancérigène pour l’homme). Ils ne demandent pas l’interdiction de ces cabines, mais plutôt d’informer les utilisateurs et surtout de s’assurer que chaque appareil - également en vente dans le commerce et sur Internet - soit « soumis à des avertissements sanitaires ». Le danger est accru pour les utilisateurs commençant les séances avant 30 ans, pour ceux qui effectuent plus de 10 séances par an et par le vieillissement des appareils et donc des tubes qui « peuvent émettre une lumière plus dangereuse ».

En réponse aux conclusions de cette étude, la ministre de la santé a indiqué qu’elle n’envisageait pas l’interdiction des cabines de bronzage, mais une campagne de prévention sur les dangers du bronzage artificiel. Par ailleurs, Roselyne Bachelot a rappelé que des mesures encadraient déjà leur fonctionnement : personnel qualifié et interdiction aux mineurs notamment.

Quotipharm.com, le 20/07/09

Source : lequotidiendupharmacien.fr