Urgences sanitaires : le corps des réservistes recrute

Publié le 05/03/2012

Absolument tous les professionnels de santé peuvent faire partie de la réserve sanitaire de l’EPRUS, l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires : médecins, pharmaciens, infirmiers, aide-soignant, etc. ; secteur public ou privé ; étudiants, en activité ou retraités. Alors qu’il fête aujourd’hui ses cinq années d’existence, l’établissement lance une grande campagne de recrutement signée « Avec l’EPRUS, prenons l’urgence de vitesse ». Passant de quelques centaines de réservistes l’année dernière à 3 300 désormais, l’EPRUS compte étoffer ses troupes à 10 000 personnes d’ici à la fin de l’année, de façon à pouvoir répondre à toute demande massive d’aide. « Notre mission principale est de gérer tous les moyens pour répondre à toute crise sanitaire, pour le compte de l’État. C’est un établissement pharmaceutique, la plus grande pharmacie de France, qui gère le matériel et les produits de santé qui peuvent être utiles en cas de crise sanitaire. Les moyens humains ne sont pas encore suffisants ; or les besoins sont extraordinairement diversifiés et nombreux, nous devons donc disposer d’un grand nombre de professionnels de santé dans toutes les spécialités », explique Thierry Coudert, directeur général de l’EPRUS. Ainsi, dans quelques heures, neuf médecins, sept infirmiers, deux aides-soignants et un pharmacien arriveront à Brazzaville par avion spécialement affrété. Cette aide, demandée par le gouvernement congolais à l’État français, fait suite à la série d’explosions qui ont eu lieu ce dimanche, faisant environ 150 morts et 1 500 blessés selon les premières estimations.

Quotipharm.com, le 05/03/2012

Source : lequotidiendupharmacien.fr