Des ultrasons stérilisants

Une vibro-contraception masculine  Abonné

Publié le 02/02/2012
Une fréquence fatale pour la fécondité

Une fréquence fatale pour la fécondité
Crédit photo : (c) BSIP 2002 #0786602

LES VIBRIONNANTS spermatozoïdes pourraient bientôt déchanter. Car, selon une étude menée par l’École de médecine de l’université de Caroline du Nord, leur flagelle serait aussi agile qu’il est sensible aux ondes. Mais attention, pas n’importe lesquelles ! Des ultrasons de 3 mégahertz. Soumis à ce rayonnement, des tes-

ticules de rats voient en effet leur taux de spermatozoïdes réduit à néant. Plus précisément, deux séances d’émission de 15 minutes en l’espace de 48 heures conduisent à une stérilité quasi totale des rongeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte