LIVRES - Les romans de la mère

Une vague de (res)sentiments  Abonné

Publié le 07/03/2013
Luc Lang, Tristane Banon, Marie Lebey, Erwan Desplanques, Anne Icart : chacun de ces auteurs redessine la figure de la mère avec ses paradoxes et ses ambiguïtés, portraits réels ou transfigurés, lourds de souvenirs et de non-dits, d’amours et de ressentiments.

INTITULÉ « Mother » (1), le dernier livre de Luc Lang, après une dizaine de romans, recueils de nouvelles et essais sur les arts et la littérature contemporaine, est une tentative de portrait d’une mère – sa mère ? – par son fils – l’auteur ? Un portrait tellement riche et complexe qu’il l’aborde en trois récits recommencés sur le même sujet, autour de la même personne, à la manière d’un pointilliste soucieux d’apporter toutes les nuances à son modèle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte