Une stabilisation qui ne profite pas à tous  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 04/04/2019
Les indicateurs dénotent une certaine stabilité qui prête à croire que la réforme de la rémunération joue son rôle. Certaines tendances sont cependant à confirmer au regard de l'exercice 2019, année de l'introduction de trois nouveaux honoraires de dispensation. Par ailleurs, certains fléchissements demandent à être surveillés de près.

• En 2018, le chiffre d'affaires (CA) moyen de l'officine passe à 1,83 million d'euros, soit une hausse de 1,12 % par rapport à 2017. Cette tendance bénéficie plus largement aux officines dont l'activité se situe entre 2 et 2,5 millions d'euros de CA (+1,97 %). De manière générale, cette hausse de leur chiffre d’affaires est en trompe-l’œil, comme le soulignent les experts-comptables, puisqu'artificiellement dopée par la vente de médicaments chers, peu générateurs de marge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte