Une exposition à Londres sur l’épopée hygiéniste

Une sale histoire  Abonné

Publié le 19/05/2011

Crédit photo : dr

DESSINER la frontière entre le sale et le propre, telle est l’une des vocations de « Dirt », exposition qui vient d’ouvrir ses portes à la Wellcome Collection de Londres*. À travers six villes et quatre siècles, le parcours aux effluves de pestilence plonge le visiteur aux sources de l’hygiène moderne. De la Delft hollandaise du XVIIe siècle, où le balai caresse la faïence bleue et blanche, aux remugles de la Londres médiévale où la Tamise est un égout à ciel ouvert, ce voyage au pays de la saleté fascine autant qu’il écœure.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte