Retraite de la CAVP

Une réforme d’envergure pour le régime complémentaire  Abonné

Publié le 18/07/2009

« C’EST LA RÉFORME la plus importante de notre régime obligatoire depuis sa création », explique Bernard Lagneau, président de la CAVP. En effet, dès l’appel de cotisations du 1er juillet 2009, le minimum obligatoire de versement au régime complémentaire, qui correspondait jusqu’à présent à ce que l’on appelait la « classe 1 », va passer en « classe 3 » : 1 888 euros de cotisations annuelles supplémentaires seront dus par tous les pharmaciens affiliés à la CAVP, en échange de quoi leur retraite totale minimum devrait doubler, pour passer de 1 000 à 2 000 euros par mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte