Covid-19

Une radio pour les malades

Par
Didier Doukhan -
Publié le 14/04/2020
dessin

dessin

Les malades du Covid-19 ont certes besoin de soins médicaux et techniques souvent lourds. Mais leur prise en charge à l'hôpital ne peut se limiter à cela. La période est en effet particulièrement éprouvante pour ces patients qui cumulent angoisse de mort et solitude.
Pour l'avoir compris, le CHU de Rouen a mis en place une cellule de coordination psy-covid-19 dans laquelle une équipe de psychologues organise un soutien spécifique aux patients mais aussi aux soignants, très affectés par la crise. Une vingtaine de psychologues sont ainsi à l'écoute des personnes atteintes du Covid-19, mais aussi d'autres patients car l'isolement touche l'ensemble des malades pendant le temps du confinement. En effet, aucune visite aux patients infectés n'est autorisée, et les malades atteints d'autres pathologies - sauf dérogation - ne peuvent plus recevoir de visites non plus.

Pour aller plus loin dans la prise en charge de la dimension psychologique de la maladie, d'autres initiatives du même type ont fleuri. Mais la plus originale émane du groupe Radio France. En partenariat avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), France Culture a ainsi lancé la semaine dernière une radio destinée à accompagner les patients atteints du Covid-19. Baptisée Culture et Compagnie, la radio offre « aux personnes malades un accompagnement précieux dans cette épreuve, avec une variété de contenus apaisants et divertissants, choisie avec les équipes de l’AP-HP et composée de lectures, d’émissions de découverte ou encore de programmes de relaxation et de méditation », explique le groupe Radio France. Disponible sur le site Internet de France Culture elle est accessible aux patients via leurs smartphones, ou des tablettes mises à disposition grâce à des dons. Les patients pourront y entendre tour à tour les voix de l’historien Michel Pastoureau, du psychiatre Christophe André et même celle plus légère de Coluche. En se mettant au chevet des Français, la radio de service public trouve une nouvelle façon de dire « écoutez la différence ».

Didier Doukhan

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3595