90 000 sans emploi de plus en janvier

Une progression effrayante du chômage  Abonné

Publié le 02/03/2009
Avec 90 000 chômeurs de plus en janvier et deux millions deux cent mille personnes à la recherche d’un emploi, le chômage est redevenu la première plaie sociale. Il va falloir beaucoup de sang-froid au gouvernement pour ne pas céder à la panique, ou plutôt aux critiques de l’opposition, qui lui demande notamment de renoncer au système qu’il a mis en place pour les heures supplémentaires.

MARTINE AUBRY, comme il fallait s’y attendre, ne risquait pas d’exonérer le pouvoir d’une progression sans précédent du chômage sous le prétexte qu’elle est causée par une crise venue d’ailleurs. Elle exige du gouvernement qu’il renonce purement et simplement au fameux paquet fiscal de 2007, plus particulièrement à la suppression des charges pour les heures supplémentaires. C’est indéniable, la crise a balayé l’un des axes de la politique économique de Nicolas Sarkozy : le renforcement du pouvoir d’achat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte