Autodiagnostic

Une pratique répandue  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 19/09/2019

Du 2 août au 12 septembre 2019, la start-up lyonnaise 360 medics a mené une étude auprès de 300 soignants français (pharmaciens, médecins, infirmiers…) afin de savoir si leurs patients avaient déjà fait leur propre diagnostic avant de les consulter. Et dans l’affirmative, si cet autodiagnostic était juste. Selon les résultats de l’enquête, 82 % des soignants déclarent recevoir souvent (entre 20 et 50 %), voire fréquemment (> 50%) des patients qui se sont autodiagnostiqués avant leur consultation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte