Inhibition des sécrétases de l’APP

Une piste contre la lésion traumatique cérébrale  Abonné

Publié le 23/03/2009
Les inhibiteurs des sécrétases de l'APP, en évaluation clinique dans la maladie d'Alzheimer, pourraient apporter un bénéfice thérapeutique dans la lésion traumatique cérébrale (LTC), selon une étude chez l’animal.
Des forces transmises au cerveau lors d'un impact à la tête

Des forces transmises au cerveau lors d'un impact à la tête
Crédit photo : S. toubon

« NOUS AVONS DÉCOUVERT qu'une voie biochimique, qui est activée de façon chronique dans la maladie d'Alzheimer, est activée de façon aiguë après une lésion traumatique cérébrale (LTC) », explique au « Quotidien » le Dr Burns (Georgetown University, Washington) qui a dirigé ce travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte