Une pharmacienne félicitée pour un refus de délivrance  Abonné

Publié le 12/12/2016

Mme C., titulaire à Méribel, comparaissait après la plainte d'une patiente. « La plaignante est la tante d'une petite fille à laquelle la pharmacienne a refusé la délivrance de Ventoline », a expliqué le rapporteur. Mme C. a raconté qu'elle avait effectivement refusé de délivrer, car seul un fax de l'ordonnance lui avait été présenté. « Selon notre protocole interne, nous n'acceptons que les prescriptions originales : pas de mail et pas de fax. Nous avons été obligés de mettre en place ce protocole car nous avons une forte clientèle de passage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte