Prix littéraires

Une palette joliment contrastée  Abonné

Publié le 15/11/2012
Il n’y a pas eu de réelle tempête dans le ciel d’automne où les traditionnels grands prix littéraires ont été décernés. Patrick Deville, Joël Dicker, Jérôme Ferrari, Scholastique Mukasonga, Julie Otsuka, Emmanuelle Pireyre, Avraham B. Yehoshua ont été récompensés pour des romans de factures très différentes, entre thriller et poésie, réflexion, histoire et hommage.
Joël Dicker

Joël Dicker
Crédit photo : AFP

Emmanuelle Pireyre

Emmanuelle Pireyre
Crédit photo : AFP

Patrick Deville

Patrick Deville
Crédit photo : AFP

Scholastique Mukasonga

Scholastique Mukasonga
Crédit photo : AFP

Le Femina à Patrick Deville : un médecin à l’honneur

Combien de lecteurs, en dehors du corps médical, bien entendu, connaissaient jusqu’ici le nom d’Alexandre Yersin ? Les dames du Femina ont définitivement mis un terme à cette lacune en décernant leur prix annuel (par huit voix sur dix) à Patrick Deville, qui rend hommage au découvreur du bacille de la peste dans une biographie romancée à consonance épique, « Peste & Choléra » (Seuil).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte