Une nouvelle donne pour la communication des groupements  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 22/11/2018
Christian Grenier, président de la chambre syndicale des groupements et des enseignes (Federgy), analyse les atouts que représentent les nouvelles règles de communication et de publicité. Selon lui, les gagnants ne seront pas ceux que l'on croit.

« Il apparaît que l’Ordre va être le garant du respect de ces nouvelles règles de communication, intégrées au code de déontologie, et non, comme initialement évoqué, au Code de santé publique. Par conséquent, il ne devrait pas seulement inciter au bon respect de ces règles, mais aussi les imposer et vérifier leurs applications », analyse Christian Grenier, président de Népenthès et de la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacie (Federgy).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte