Une norme et un label contre le dopage  Abonné

Publié le 07/11/2019

Pour certains sportifs, les compléments alimentaires sont l'équivalent d'un dopage autorisé et ils en font parfois un usage détourné. Le pharmacien doit exercer une nutrivigilance et savoir dépister les cas ou la demande est l'équivalent d'une conduite dopante. Afin d'accompagner le sportif dans ses choix, seule la norme AFNOR NF V94001 permet de certifier l’absence de substance interdite. Elle s'inscrit dans la prévention du dopage pilotée par le ministère des Sports ; elle est indiquée sur l'emballage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte