Intoxication au CO

Une neuroglobine modifiée, antidote en vue  Abonné

Par
Publié le 12/12/2016
Le monoxyde de carbone (CO), ce tueur silencieux, est la première cause de décès par intoxication en France. Un antidote pourrait enfin être en vue. Des chercheurs ont créé une neuroglobine capable de fixer rapidement le CO dans le sang ; elle améliore chez la souris la survie à l’intoxication. Espoir d’un essai dans 2 ans.

Il est invisible et sans odeur. Le monoxyde de carbone (CO), issu d’une combustion incomplète, est un gaz toxique, redoutable dans les espaces peu aérés. Une fois inhalée, la molécule CO remplace l’oxygène sur l’hémoglobine (Hb), car son affinité pour l’Hb est 250 fois plus importante que celle de l’oxygène ; ceci conduit à l’hypoxie tissulaire et les organes les plus sensibles sont les premiers affectés

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte