Le dopage sportif à l’Académie de Pharmacie

Une lutte qui combine contrôle, recherche et prévention  Abonné

Publié le 14/06/2010
Tandis que débute la Coupe du monde de football, la vigilance à l’égard du dopage sportif revient au-devant de l’actualité. Car même si certains sports, semblent plus touchés que d’autres, tout indique que le mal est profond et qu’il s’agit d’un véritable fléau contre lequel il convient de mener résolument le combat. L’Académie nationale de Pharmacie, dont le dopage fait partie des préoccupations permanentes, vient d’entendre Pierre Bordry, conseiller d’État et président de l’Agence française de lutte contre le dopage. Plongée dans un univers souvent méconnu.

« LA LUTTE contre le dopage a pris un tour nouveau à partir de 1999, à la suite d’affaires très médiatisées survenues dans le sport cycliste par la création, à l’initiative de Marie-Georges Buffet, alors ministre des Sports, d’une autorité administrative, le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage, ou CPLD », a rappelé Pierre Bordry ; ce CPLD ayant compétence à effectuer des contrôles antidopage à l’occasion de toutes les manifestations sportives se déroulant sur le territoire national.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte