Une histoire à rebondissements  Abonné

Par
Publié le 12/01/2017

L’histoire des spécialités Uvestérol D et ADEC n’est pas un long fleuve tranquille. Les médicaments sont mis sur le marché en 1989. Depuis 1996, plusieurs malaises, parfois graves, sont rapportés chez des nouveau-nés après administration d’Uvestérol D ou ADEC. La majorité des cas font état de malaises vagaux avec des signes tels que pâleur, bradycardie, pause respiratoire, hypotonie, cyanose, perte de conscience et révulsion des globes oculaires. Dans d’autres cas, le tableau clinique évoque une fausse route.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte