Cosmétique naturelle

Une gamme bio pour peaux sensibles  Abonné

Publié le 18/07/2009
La cosmétique traditionnelle s’est rapidement industrialisée, avec une approche très rationnelle et scientifique, alors que la filière bio, née de l’agriculture, n’est pas une science mais la culture de la terre. Des experts expliquent la légitimité scientifique à faire des formules naturelles.

A PRIORI, il existe des différences fondamentales entre ces deux approches de la cosmétique. Le formulateur bio ne crée pas ses ingrédients, il les cultive et les assemble. À l’inverse, le formulateur conventionnel a une conception technique, médicalisée et ciblée de ses produits. Il n’hésite pas à « éclater » ses actifs, molécule par molécule, et à procéder à un assemblage précis grâce à la chimie ; il va même plus loin en créant ses propres molécules et il s’attache à la preuve de leur efficacité par l’expérimentation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte