LIVRES/« C’est encore moi qui vous écrit », de Marie Billetdoux

Une épopée polyphonique  Abonné

Publié le 21/03/2010
Quarante années, de 1968 à 2008, de la vie intime de l’écrivaine, mais aussi de la vie de ceux qui l’ont croisée et de la vie littéraire « résumées » en 1 500 pages : tel est le choix de Marie Billetdoux. Un projet unique.
Marie Billetdoux : quarante ans de vie, un projet unique

Marie Billetdoux : quarante ans de vie, un projet unique
Crédit photo : DR

ELLE S’APPELAIT, lorsqu’elle a commencé à publier, au début des années 1970, Raphaële Billetdoux. Elle portait ce prénom en 1976 lorsqu’elle a reçu le prix Interallié pour « Prends garde à la douceur des choses » et encore en 1985 quand elle eut le prix Renaudot pour « Mes nuits sont plus belles que vos jours ». En 2002, après la mort de l’homme qu’elle aimait, le journaliste Paul Guilbert, elle est devenue Marie et c’est ainsi qu’elle a publié, en 2006, « Un peu de désir sinon je meurs ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte