La traversée du désert commence

Une droite perplexe  Abonné

Publié le 09/07/2012
La seule certitude actuelle de l’UMP, c’est qu’elle ne peut influencer d’aucune manière la politique du pouvoir. Son avenir n’est pas brouillé seulement par ce qu’on appelle la guerre des chefs ; il dépend des choix idéologiques qu’elle va faire tout en élisant son président en novembre.
Sarkozy sera-t-il tenté par un retour à la politique ?

Sarkozy sera-t-il tenté par un retour à la politique ?
Crédit photo : S TOUBON

LA DROITE a perdu une bataille historique, mais elle ne sort pas complètement laminée par la défaite. Elle forme au Parlement une minorité plutôt forte, sinon influente. Elle peut porter des coups à une majorité manifestement plus animée par le souci de justice sociale que par celui des équilibres budgétaires. Le Front national, qui parle sans cesse de la détruire, n’a pu placer que deux députés à l’Assemblée. Malgré la création d’un groupe centriste au Palais-Bourbon, elle représente l’opposition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte