Le monde aujourd'hui

Une brusque accélération de l'histoire en 2016  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 05/01/2017
On ne jette pas un regard en arrière sur 2016 sans mesurer la force des événements  qui ont jalonné l’année. Dans quatre grandes démocraties, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la France et l’Italie, l’opinion publique, en pesant soit par un vote soit par simple pression, a obtenu une rupture avec le passé. Rupture que représentent le Brexit, la décision de François Hollande de ne pas briguer un second mandat, le scrutin qui a mis Donald Trump au pouvoir, et le référendum qui a mis fin à la présidence du Conseil de Matteo Renzi.
Une brusque accélération de l'histoire

Une brusque accélération de l'histoire
Crédit photo : AFP

Ces événements, bruyamment applaudis par des peuples de plus en plus hostiles à leurs propres institutions, de plus en plus réticents à la gestion de leurs gouvernements, de moins en moins attachés à la stabilité politique, ne sont pas sans conséquences.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte