Une bourse aux masques s'organise dans l'Oise

Par
Publié le 12/03/2020

Antoine Darras, pharmacien à Saint-Maximin, et président départemental du syndicat (FSPF), appelle les pharmaciens du département à la solidarité, notamment à propos des masques chirurgicaux anti-projection de la dotation de l'État, face au développement du coronavirus.

Il les invite à se faire connaître, de sorte que ceux qui n'ont pas épuisé leur dotation aident, le cas échéant, les officines des régions les plus en tension. Parmi ces dernières, les secteurs de Crépy-en-Valois, Creil, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La-Croix-Saint-Ouen, où le virus frappe le plus durement.

Antoine Darras a envoyé un courriel aux quelque 225 pharmaciens du département demandant, notamment, à ceux « dont le stock reste important » de se faire connaître, « tout en gardant un stock minimal ». De leur côté, les pharmacies « dont le stock est proche de zéro » seront avisées des échanges dont elles pourraient bénéficier en attendant que l'État réapprovisionne les stocks. Le syndicat compte sur les grossistes et répartiteurs pour faciliter ces échanges de masques.

Jacques Gravend

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3586