Forte dégradation de l’activité des officines en 2012

Une baisse historique  Abonné

Publié le 09/09/2013
Un chiffre d’affaires qui décroît, une marge commerciale qui se maintient ou progresse grâce à l’effet génériques et une rentabilité tout juste préservée par la coopération commerciale… L’année 2012 marque un tournant dans l’évolution économique des officines. Comme le montre le « Cahier du pharmacien 2013 » de Fiducial, qui analyse les ratios de plus de cinq cents pharmacies en 2012*, la profession devra s’adapter à ces mutations structurelles.
En cette rentrée, les principaux indicateurs économiques sont dans le rouge

En cette rentrée, les principaux indicateurs économiques sont dans le rouge
Crédit photo : S. TOUBON

AVEC un recul de 0,52 % en moyenne, le chiffre d’affaires des officines a, pour la première fois, diminué en 2012. « Une première depuis l’après-guerre », fait remarquer Philippe Becker, directeur du département Pharmacie de Fiducial et responsable de cette étude. Certes, ce recul est plus ou moins marqué selon les différentes typologies d’officines, mais plus de 58 % des pharmacies affichent une évolution négative de leur activité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte