Économie de l’officine

Une baisse de l’activité inquiétante  Abonné

Publié le 07/01/2013
Pour la première fois, les chiffres d’affaires des officines ont globalement baissé en 2012. Les pharmacies rurales sont les plus touchées par cette diminution, mais les officines urbaines ne sont pas épargnées non plus. Un constat inquiétant qui appelle une réaction forte des pharmacies les plus en difficulté et la mise en place de mesures efficaces. C’est ce que nous explique Philippe Becker, de Fiducial.
Évolution de l'excédent brut d'exploitation (en % du CA HT)

Évolution de l'excédent brut d'exploitation (en % du CA HT)
Crédit photo : source fiducial

La variation annuelle du CA HT

La variation annuelle du CA HT
Crédit photo : source fiducial

Évolution de la marge commerciale en % du CA HT

Évolution de la marge commerciale en % du CA HT
Crédit photo : source fiducial

Le Quotidien du Pharmacien.- Dans vos premières estimations sur l’évolution de l’activité des officines en 2012, vous annoncez une baisse moyenne de 0,27 %. Ce que l’on craignait s’est donc produit ?

PHILIPPE BECKER.- Les premiers chiffres provisoires que nous avons rassemblés portent sur des bilans clôturés au cours des deux premiers trimestres de l’année. Au total, l’évolution négative de l’activité pourrait donc se révéler encore plus importante car le deuxième semestre 2012 a été très mauvais en termes de chiffre d’affaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte