Dispensation à l’unité

Une absurdité, pour Christian Saout  Abonné

Publié le 28/11/2013

LE PROJET de Marisol Touraine de dispenser les médicaments à l’unité est largement approuvé par les patients. « Trois-quarts de nos concitoyens déclarent spontanément que c’est une bonne idée », rapporte Christian Saout, ancien président du CISS*, à l’occasion des VIes Rencontres de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) qui se sont déroulées le 20 novembre. Or, à ses yeux, « il s’agit d’une absurdité ». Et il attend de l’expérimentation prévue avec les antibiotiques qu’elle le démontre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte