Campagne de l'ABDA contre les ventes par correspondance

Un ton alarmant diversement apprécié  Abonné

Publié le 15/12/2016
Comme elle l’avait décidé au lendemain de l’arrêt européen autorisant les rabais sur les médicaments prescrits vendus par correspondance depuis l’étranger, l’association des pharmaciens allemands, l’ABDA, lance une grande campagne de sensibilisation sur les risques de cet arrêt pour la santé publique, complétée par une campagne de signatures dans les officines… mais se voit taxée d’europhobie, voire de populisme, par la presse et la classe politique.

« Le système de santé est en danger » : des dépliants rouges, avec un gyrophare clignotant au milieu, alertent depuis quelques jours les clients des pharmacies sur les risques que font courir les décisions européennes sur la santé de proximité : « Il n’est pas normal, poursuit ce texte, que des décisions qui concernent notre santé soient prises à l’étranger », référence évidente à l’arrêt européen qui, fin octobre, a ouvert la porte aux rabais sur les médicaments prescriptibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte