Un thriller au Tibet  Abonné

Publié le 08/07/2010

Sinologue et juriste, Eliot Pattison donne depuis longtemps la parole au peuple tibétain opprimé. Il a pour cela inventé un héros sur mesure, l’inspecteur Shan, sorte d’héritier de la Chine communiste en quête de spiritualité. On le retrouve dans « le Seigneur de la mort », tout juste libéré du camp de travaux forcés au Tibet, où il avait été enfermé depuis des années. Il vit dans un coin perdu de l’Himalaya lorsqu’il est le témoin d’une embuscade à l’issue de laquelle la ministre du Tourisme et une Occidentale, alpiniste renommée, sont tuées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte