Un taux de DCI encore bas  Abonné

Publié le 18/12/2014

Ce n’est pas la première fois que les pouvoirs publics tentent de pousser les médecins à prescrire en DCI. En 2002 déjà, la convention médicale engageait les médecins, en échange d’une revalorisation du montant de la consultation, à rédiger 25 % de leurs prescriptions en DCI. Mais selon un rapport de la Cour des comptes de 2014, alors que la pratique de la DCI atteint 80 % en Grande-Bretagne et 35 % en Allemagne, le niveau de prescription en DCI par nombre de lignes prescrites s’élevait à 12 % en 2013 dans l’Hexagone.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte