La surprise du récepteur de la FSH

Un seul marqueur pour 11 cancers  Abonné

Publié le 25/10/2010
Le récepteur à la FSH n’est normalement présent qu’au niveau des gonades.

POUR Nicolae Ghinea, Aurelian Radu et coll. (INSERM U753, Villejuif), la détection du récepteur de la FSH dans le cadre d’un cancer pourrait permettre de déterminer le volume tumoral à cibler pour une ablation chirurgicale ou une radiothérapie. On pourrait aussi envisager que son blocage représente une piste de recherche thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte