Le Mondial de l'automobile, du 4 au 14 octobre

Un salon en pleine mutation  Abonné

Par
Publié le 04/10/2018
DS 3 Crossback, DS 7 Crossback hybride rechargeable 4X4, la marque Premium du groupe PSA sort enfin du bois, épaulée par Citroën qui exhibe sa C5 Aircross. Au salon de Paris, une bouffée d’oxygène pour les organisateurs, qui doivent faire face à une cascade de forfaits, compensés par la présence de la moto, des acteurs du numérique et des services à la mobilité.
Auto3-C5 Aircross

Auto3-C5 Aircross

Auto5-Peugeot e-Legend

Auto5-Peugeot e-Legend

Auto4-Peugeot 508 SW

Auto4-Peugeot 508 SW

Auto-Renault Kadjar planche de bord

Auto-Renault Kadjar planche de bord
Crédit photo : Toute utilisation de l'image san

Auto6-Renault Kadjar 2018

Auto6-Renault Kadjar 2018
Crédit photo : Toute utilisation de l'image san

Auto1-DS3 Crossback

Auto1-DS3 Crossback
Crédit photo : PHOTOS DR

Auto2- DS7 Crossback E-Tense

Auto2- DS7 Crossback E-Tense
Crédit photo : LAURENT NIVALLE

Il y a encore dix ans, les constructeurs se bousculaient à la Porte de Versailles. Mais douchés par les tarifs pratiqués et parfois vexés d’être relégués au fond de la classe dans des halls improbables, ils se sont rebellés. Cette année, quatorze d’entre eux, parmi lesquels Volkswagen, Fiat, Alfa, Opel, Ford, Volvo, Mazda, Mitsubishi, ont décidé de boycotter le Mondial.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte