Livres

Un romantisme très nuancé  Abonné

Publié le 18/02/2013
Si les grands romans d’amour fleurissent surtout en été, la littérature interroge tout au long de l’année le sentiment amoureux, et le décline sous toutes ses formes. Un amour tout en nuances en cette saison hivernale et… parfois grippé.

CONSIDÉRÉ comme le pape du romantisme, Marc Levy a sorti son nouveau livre « Un sentiment plus fort que la peur » (1) le jour de la Saint-Valentin. Le reporter au « New York Times » Andrew Stilman, héros de « Si c’était à refaire », se fait le preux chevalier de « l’énigmatique et fascinante » Suzie Baker, dont la famille est accusée de haute trahison. Une enquête au « suspense haletant » et une histoire « d’une modernité surprenante ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte