Ménopause précoce

Un risque accru de multimorbidité après 60 ans  Abonné

Publié le 27/01/2020
Selon une étude parue dans « Human Reproduction », les femmes ayant une ménopause précoce ont un risque accru de développer au moins deux maladies chroniques après leurs 60 ans par rapport aux femmes dont la ménopause commence à l'âge de 50-51 ans. Ces résultats incitent à davantage suivre les femmes ménopausées précocement.
ménopause

ménopause
Crédit photo : phanie

« Des recherches antérieures ont montré que les femmes qui ont une ménopause précoce étaient à risque de développer une affection telle qu'une maladie cardiovasculaire, indique au « Quotidien » Gita Mishra (centre de recherche longitudinale et sur les parcours de vie, Brisbane, Australie), co-auteur de l'étude. Il s'agit ici de la première étude à montrer que la ménopause précoce est associée à un risque de développer plusieurs affections chroniques en même temps. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte