Journée mondiale des malades

Un regard éthique sur la santé  Abonné

Publié le 09/02/2009
La Journée mondiale des malades est célébrée par les catholiques le 11 février pour encourager chacun à se montrer plus attentif envers les personnes souffrantes. À l’occasion de cette manifestation, le Quotidien du pharmacien a interrogé le Père Jacques Faucher, aumônier national de l’Association française des pharmaciens catholiques (AFPC), afin de connaître sa réflexion sur les sujets qui préoccupent la profession.
Le père Jacques Faucher, l’aumônier de l’AFPC

Le père Jacques Faucher, l’aumônier de l’AFPC
Crédit photo : photo aurélien morquot (avec l’autorisation du conseil général de gironde)

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Aumônier de l’AFPC, délégué diocésain au monde de la santé, ancien généraliste, les casquettes ne vous manquent pas…

PÈRE JACQUES FAUCHER.- En effet. C’est ma deuxième année en tant qu’aumônier des pharmaciens catholiques et cette mission m’intéresse beaucoup. Les officines sont des lieux rares où les patients sont accueillis sans rendez-vous par un professionnel de santé. C’est un lien social très fort pour les personnes isolées, où des réseaux se créent entre officinaux, médecins et infirmières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte