Un prétexte pour faire des affaires, selon l'USPO  Abonné

Par
Publié le 18/04/2017

Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), rappelle l’opposition de son syndicat à l’ouverture le dimanche. Exception faite des zones définies par le préfet, telles que les aéroports ou encore les zones touristiques « en montagne ou sur la côte, là où la population triple soudainement. Mais là, l’ouverture le dimanche est réfléchie, concertée et respectueuse de l’ensemble de la profession ». Loin de la méthode forcée qu’il constate chez les pharmaciens voulant ouvrir le dimanche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte