Autopsie fœtale et néonatale

Un premier protocole de référence  Abonné

Publié le 10/07/2014

En France, le taux de mortinatalité est l’un des plus élevés d’Europe. Afin d’harmoniser les pratiques professionnelles et de mieux comprendre les circonstances aboutissant à une mort fœtale ou néonatale, à une interruption de grossesse pour motif médical, la Haute Autorité de santé a élaboré, à la demande de la direction générale de la santé (DGS), un protocole de référence, le premier du genre, pour la réalisation de l’examen autopsique fœtal et néonatal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte