Un plan inacceptable pour les médecins  Abonné

Publié le 05/05/2014

Le plan de Manuel Valls passe également mal du côté des médecins. La confédération des syndicats médicaux français (CSMF) le juge ainsi « inacceptable ». Relevant que la médecine de ville devra supporter 2,5 milliards d’euros via l’encadrement des prescriptions, le premier syndicat médical français déplore que, une fois de plus, le gouvernement exerce une plus forte pression sur la médecine de ville.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte