Des économies drastiques sur le médicament

Un plan inacceptable pour la pharmacie  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 05/05/2014

Les députés viennent de donner leur feu vert au plan de réduction des dépenses publiques présenté par le gouvernement. Craignant de fortes répercussions sur le réseau, les syndicats d’officinaux montent au créneau. L’USPO appelle les confrères à se mobiliser.

French Prime Minister Manuel Valls delivers a speech to the French national assembly in Paris, on...

French Prime Minister Manuel Valls delivers a speech to the French national assembly in Paris, on...
Crédit photo : AFP

LES DÉPUTÉS ont adopté le plan d’économies présenté par le Premier ministre, Manuel Valls. Et avec lui, la contribution de 10 milliards d’euros demandée à l’assurance-maladie, dont 3,5 milliards rien que sur le poste Médicament d’ici à 2017. « J’assume ! » a martelé Manuel Valls, affirmant que ce plan était « calibré » et « juste » et qu’il n’était « en rien de l’austérité ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte