Un pas de plus vers l'accès universel  Abonné

Publié le 12/12/2016

La Haute Autorité de santé a publié le 6 décembre son rapport d’évaluation des antiviraux d’action directe (AAD) dans le traitement de l’hépatite C. Elle préconise d’étendre l’accès à ces traitements à tous les patients atteints d’hépatite C et indique les schémas thérapeutiques préférentiels en fonction de génotype du patient. Il ne reste donc plus qu’au ministère de la Santé à autoriser, comme promis en mai, l’accès aux AAD pour tous. Avant cela, il faudra encore négocier les prix de ces traitements très onéreux avec les laboratoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte