Un pacemaker pour traiter les apnées du sommeil

Publié le 02/05/2014

L’agence américaine des médicaments (FDA) a donné son feu vert à la mise sur le marché d’un pacemaker permettant de traiter les apnées du sommeil. Cet appareil stimule électriquement le nerf moteur de la langue, qui est ainsi projetée en avant, laissant plus d’espace à la circulation de l’air. Car l’apnée du sommeil est principalement causée par un relâchement excessif de la langue et des muscles de la gorge pendant le sommeil qui souvent bloque la respiration et réveille ceux qui en souffrent. Le pacemaker est implanté chirurgicalement sous la clavicule et relié à une électrode de stimulation du nerf moteur de la langue, le grand hypoglosse.

Une étude clinique publiée dans le « New England Journal of Medicine », montre que cet appareil permet de réduire de 68 % les symptômes d’apnée du sommeil. En France, cette stratégie est encore au stade des études cliniques. Elle pourrait venir renforcer les méthodes aujourd’hui utilisées (pression positive continue, orthèses mandibulaires…), sans pour autant les remplacer car le pacemaker reste réservé à une population ciblée, notamment le patient jeune, en échec de traitement par pression positive continue ou d’orthèse dentaire et ne présentant pas d’obésité.


Source : lequotidiendupharmacien.fr