Avec l’Iran en Irak, contre l’Iran au Yemen

Un Orient encore plus compliqué  Abonné

Publié le 30/03/2015
Il se joue, dans l’ensemble du Proche-Orient, une partie si complexe qu’elle en devient absurde et contradictoire : les Américains soutiennent l’Iran dans ses efforts pour déloger Daech de l’Irak et, tout en même temps, ils aident l’Arabie saoudite à combattre les chiites, alliés de Téhéran, au Yemen. Au même moment, la négociation entre l’Iran et six pays désireux de contrôler sa production de combustible nucléaire doit s’achever demain.

La sauvagerie particulièrement atroce du groupe terroriste qui se fait appeler État islamique (et que François Hollande préfère nommer Daech) a fait de lui l’ennemi numéro un du Proche-Orient. Il est fortement implanté en Syrie et en Irak et, pour le faire reculer, le courage exceptionnel des Kurdes, les milices iraniennes, les avions de combat français et américains ne sont pas de trop.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte