Efficace contre P.falciparum

Un nouvel antipaludique oral  Abonné

Publié le 12/07/2012
La lutte contre le paludisme dans le monde commence à porter ses fruits. Mais la population de l’Afrique subsaharienne reste fortement touchée, particulièrement les enfants de moins de cinq ans. Pour la première fois, l’Agence européenne du médicament (EMA) a accordé une AMM à une combinaison thérapeutique à base d’artémisinine (ACT) pour le traitement du paludisme non compliqué dû à P.falciparum.

EN FRANCE métropolitaine, le réseau de surveillance du paludisme d’importation indique que le nombre de cas diminue depuis les années 2000, mais cette parasitose reste l’une des plus fréquentes infections importées. « Nous sommes l’un des pays européens les plus touchés, environ 20 % des fièvres chez les citoyens de retour d’Afrique sont dues au paludisme, et c’est le P.falciparum qui est l’agent causal le plus répandu (85 %) et le plus sévère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte