Cardiologie interventionnelle

Un nouveau stent médicamenteux : le « ballon actif »  Abonné

Publié le 05/10/2009
Un nouveau dispositif à élution médicamenteuse viendra bientôt révolutionner le traitement interventionnel des maladies coronaires. L’insertion dans l’artère rétrécie d’un « ballon actif », recouvert d’un antimitotique connu, le paclitaxel, divise ainsi par 4 le taux de resténose habituellement observé avec les stents métalliques.
En trente secondes, le ballon actif libère l'intégralité du principe actif présent sur sa surface

En trente secondes, le ballon actif libère l'intégralité du principe actif présent sur sa surface
Crédit photo : DR

DANS les années 1990, les stents avaient offert une première alternative intéressante à la chirurgie coronarienne (pontage). Ces petits ressorts métalliques introduits dans la lumière rétrécie des artères coronaires évitaient alors de plus en plus souvent le recours à l’intervention cardiaque, plus lourde et plus invalidante. Une seconde génération de stents, dits « actifs », a ensuite autorisé la libération in situ et progressive d’un principe actif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte