L’Académie de pharmacie émet trente recommandations

Un nouveau plan contre les ruptures de stock  Abonné

Publié le 25/03/2013
Les ruptures d’approvisionnement en médicaments, qui progressent dangereusement depuis plusieurs années, inquiètent l’Académie nationale de pharmacie. Analysant les multiples causes du phénomène, l’instance livre une trentaine de recommandations pour y remédier.
La gestion des manquants est un problème quotidien pour les pharmaciens

La gestion des manquants est un problème quotidien pour les pharmaciens
Crédit photo : S. TOUBON

LA GESTION des ruptures d’approvisionnement en médicaments continue d’être le quotidien de nombreux pharmaciens. En effet, le décret paru fin septembre, visant pourtant à les prévenir, ne semble pas à même d’endiguer complètement le phénomène. Pourquoi ? Parce que le texte « n’aborde pas tous les aspects de la question », souligne Marie-Christine Belleville, membre titulaire de l’Académie nationale de pharmacie et coordinatrice d’une séance sur le sujet. Résultat, le problème reste entier et l’instance émet une trentaine de recommandations pour y remédier (voir ci-dessous).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte