Opioïdes forts par voie transdermique

Un nouveau dispositif de fentanyl en cinq couches  Abonné

Publié le 16/04/2009
En cancérologie, la voie transdermique a une place reconnue pour le traitement des douleurs intenses stables, sensibles aux opoïdes. Elle constitue une alternative dans la rotation des opioïdes chez le patient douloureux chronique traité pour un cancer, et elle est appréciée des malades pour sa commodité d’utilisation et sa discrétion. Un nouveau dispositif matriciel en cinq couches améliore encore le confort des patients.

L’UNITÉ douleur de Nycomed lance les patchs Matrifen. Développés à partir d’une matrice de nouvelle génération en cinq couches, ils sont issus d’une technologie brevetée. La membrane de contrôle du débit permet la délivrance régulière et continue de fentanyl sur 72 heures, limitant le nombre de prises hebdomadaires. Par rapport au dispositif actuellement sur le marché, cette matrice nouvelle technologie à microvésicules permet de proposer un patch de petite taille, facilement maniable, avec une quantité de fentanyl réduite de 35 %, tout en étant aussi efficace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte