Loi Pinel

Un nouveau bail commercial pour les officines  Abonné

Publié le 09/02/2015
Droit de préférence en cas de vente des locaux, plafonnement du loyer, exclusion de l’indice du coût de la construction pour l’indexation du loyer, encadrement des charges récupérables… La loi Pinel de 2014 a profondément remanié le régime des baux commerciaux. Tous les pharmaciens locataires de leurs murs professionnels sont concernés. Ce qu’il faut savoir sur ces nouveautés.

LES ÉTUDES statistiques publiées chaque année par les grands cabinets d’expertise-comptable spécialisés dans la profession montrent que le loyer commercial représente un poste de charges de plus en plus élevé pour les officines. « Le montant moyen des loyers est passé de 19 658 euros en 2012 à 20 564 euros en 2013, avec une évolution de plus de 8 % depuis 2011 », explique ainsi Fiducial dans sa dernière étude annuelle sur l’économie des officines. Or « ces frais deviennent parfois intenables, particulièrement en milieu urbain où la pression immobilière est la plus forte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte