La loi HADOPI demain à l’Assemblée

Un mur de résistance  Abonné

Publié le 11/05/2009
On croyait que le projet de loi, dit HADOPI, qui interdit le piratage sur Internet, avait donné lieu, le 9 avril dernier, à une facétie des élus socialistes, qui ont profité d’un moment d’absence de leurs collègues de la majorité pour rejeter le texte dans un hémicycle dépeuplé. Jean-François Copé, président du groupe UMP, a juré qu’on ne l’y reprendrait plus. Il n’est pas certain, pourtant, que la loi, qui revient demain devant l’Assemblée nationale, sera adoptée.
French actor Pierre Arditi (who plays Giordano) is pictured on the set of the new television...

French actor Pierre Arditi (who plays Giordano) is pictured on the set of the new television...
Crédit photo : AFP

Catherine Deneuve pour

Catherine Deneuve pour
Crédit photo : AFP

LE DÉBAT en vaut-il la peine ? Oui. Comment protéger une création artistique qui finira par mourir si elle n’a plus de valeur commerciale ? On reproche au gouvernement de vouloir judiciariser Internet et de porter atteinte à toutes les libertés supplémentaires qu’apporte le réseau. Il suffit de souligner l’usage qu’en font les pédophiles et les escrocs en tout genre pour rappeler que la liberté s’arrête là où elle nuit à autrui.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte