Médicaments dans les maisons de retraite

Un moyen de conserver le marché du troisième âge  Abonné

Publié le 25/03/2010
Le comité national de suivi de l’expérimentation dans les EHPAD s’est réuni pour la deuxième fois la semaine dernière. L’heure est au premier bilan pour les pharmaciens référents engagés dans l’aventure, tel Patrice Holveck, titulaire de la pharmacie de Carriet, à Lormont, en périphérie de Bordeaux. Pour lui, l’enjeu est de taille : conserver aux officines le marché du troisième âge.
Patrice Holveck, pharmacien référent en Gironde, et son équipe

Patrice Holveck, pharmacien référent en Gironde, et son équipe

« TRAVAILLER avec une maison de retraite ne s’improvise pas. Cela nécessite un lourd investissement, une organisation, une dynamique de groupe entre le pharmacien référent, l’équipe soignante, le médecin et l’infirmière coordonnateurs, les résidents, le directeur, les prescripteurs… Pourquoi ne verrait-on pas se développer des officines spécialisées en gérontologie comme il existe des médecins spécialistes ? » suggère Patrice Holveck, titulaire de la pharmacie de Carriet, à Lormont, en périphérie de Bordeaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte