Un médicament autorisé dans la réduction de la consommation d’alcool

Publié le 28/02/2013

Les Laboratoires Lündbeck et Biotie Therapies annoncent l’autorisation de mise sur le marché délivrée par l’Agence européenne des médicaments à la spécialité Selincro (nalmefene) destinée aux patients adultes dépendants ayant une consommation d’alcool à haut risque (plus de 60 g/jour pour un homme, plus de 40 g/jour pour une femme). D’après le danois Lündbeck, qui commercialisera le médicament, ce traitement « a réduit de près de 60 % la consommation d’alcool après six mois de traitement » lors des essais cliniques, soit une « baisse moyenne de près d’une bouteille de vin par jour ». Selincro doit être pris à la demande, c’est-à-dire chaque jour où le patient anticipe un risque de consommer de l’alcool, et de préférence une à deux heures avant le début de cette consommation. Les laboratoires recommandent qu’il soit « prescrit en association à une prise en charge psychosociale (...) chez des patients qui continuent à avoir une consommation d’alcool à risque deux semaines après le début de la prise en charge ». L’action pharmacologique de Selincro est celle d’un modulateur des récepteurs aux opioïdes qui agit sur la structure cérébrale de récompense. Lündbeck espère commercialiser Selincro dans les premiers pays européens mi-2013.

Quotipharm.com, le 28/02/2013

Source : lequotidiendupharmacien.fr