Un médecin de Moselle mis en examen pour trafic de Subutex

Publié le 11/10/2013

Un médecin de Hombourg-Haut (Moselle), également maire de sa commune, soupçonné d’avoir prescrit illégalement du Subutex et d’avoir ainsi favorisé le marché parallèle de ce substitut à l’héroïne, a été mis en examen pour « violation des règlements sur le commerce ou l’emploi de substances vénéneuses, délivrance irrégulière de médicaments toxiques ou stupéfiants et escroquerie » vis-à-vis de la caisse primaire d’assurance-maladie. Le préjudice de la CPAM se chiffrerait à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Trois personnes qui étaient des bénéficiaires importants de ces prescriptions de complaisance ont été également placées en garde à vue, d’autres interpellations n’étant pas exclues. Le trafic du Subutex est répandu en Moselle, département frontalier avec l’Allemagne et le Luxembourg. En mars, trois médecins de Metz avaient déjà été mis en examen dans le cadre d’un trafic similaire.

J.G.


Source : lequotidiendupharmacien.fr